Newsletter

Ne ratez rien de notre actualité !

© Lucien Crochet - Mentions légales Cookies - Réalisation Direct@Web
Lucien Crochet

Sancerre blanc Le Chêne Marchand

Sancerre blanc Le Chêne Marchand

Sancerre blanc Le Chêne Marchand

Le millésime
Une année record pour les pluies en hiver et printemps puis canicule en été. L’été 2018 est le plus chaud après celui de 2003. Débourrement de la vigne mi-avril  suite à chaleur précoce, et floraison début juin, le millésime sera précoce. La maturation se déroule  dans des conditions estivales et les vendanges débutent début septembre sous des températures au-dessus des normales saisonnières. 2018 a donc les caractéristiques d’un millésime solaire.

Le terroir
Le Chêne Marchand est un lieu-dit très renommé de la commune de Bué        
Assemblage de plusieurs parcelles plantées sur ce lieu-dit
Expositions multiples sud, sud-est, sud-ouest
Calcaire de l’oxfordien supérieur appelées caillottes, sols peu profonds et bien drainé. Planté à mi coteau, 240 à 260 mètres d’altitude.

Les pratiques culturales 
Taille Guyot Poussard
Binage, ébourgeonnage
Lutte phytosanitaire raisonnée, amendements organiques depuis 1989
Vendange manuelle

La vigne
Plantée en sauvignon blanc 
Densité de plantation de 6800 à 8800 pieds/ha suivant l’âge des parcelles

La vinification 
Récolté à la main, pressurage direct en grappes entières. 
Débourbage à froid pendant environ 36 h
Fermentation des jus pendant 20 à 30 jours en cuves inox et demi-muids à
hauteur de 10%. Elevage sur lies totales pendant 10 mois.
Soutirage et assemblages fin juillet 2019. Elevage sur lies fines pendant 5 mois.
Filtration et mise en bouteilles en janvier 2020.

La dégustation 
Robe: or blanc, reflets argentés.

Nez: timide à l’ouverture, il exhale des notes de cire d’abeille, de nougat et de miel. Après aération, le nez s’ouvre et se complexifie. Les arômes de mirabelle, de tarte au citron dominent complétés par des notes boisées épicées. La minéralité accompagne ensuite l’ensemble avec une belle trame crayeuse.

Bouche: souple en attaque, la bouche est ample et longue. Le profil aromatique du nez se confirme avec des notes de vanille, de nougat. Des arômes de raisin secs, d’abricots confits complètent l’ensemble. La bouche est croquante, crayeuse, avec une finale chaleureuse.

Accompagne: carpaccios de poisson blanc, poissons et crustacés servis dans un  bouillon plutôt épicé, façon thaï. Veau « alla gremolata »

Garde : 8 ans
 

  Retour aux vins